Montferrat83.fr » Habitat » Huile dure : comment réussir son application ?

Huile dure : comment réussir son application ?

L’huile dure ou huile durcissante est un produit naturel qui permet d’augmenter la dureté du bois, de l’isoler de l’humidité, de le protéger et de garder son aspect naturel sans aucun changement. Votre bois aura alors une durée de vie beaucoup plus longue en lui appliquant cette huile.

Mais où la trouver ? Sur quels types de bois l’appliquer ? Et comment réussir son application ?

Dans cet article, nous répondons à vos questions concernant l’huile dure ainsi que son utilisation et ses avantages.

Parlons d’abord de l’huile de lin

Extraite du pressage des graines de lin, l’huile de lin est très connue pour ses avantages et sa protection du bois, elle donne à ce dernier un rendu mat, et aucune couche superficielle contrairement aux vernis et lasures, qui finissent toujours par craqueler et qui rendent l’entretien du bois plus difficile étant donné qu’ils doivent d’abord être retirés par décapage ou ponçage. Ce qui n’est pas du tout le cas pour l’huile de lin!

L’huile de lin est une huile totalement végétale qui contient des triglycérides qui sèchent au contact de l’oxygène, c’est cette siccativité qui en fait un produit très apprécié pour la protection du bois.

Voici les principales caractéristiques de l’huile de lin :

  • Elle ne forme aucune pellicule à la surface du bois.
  • Finition imperméable et résistante.
  • Fini satiné.
  • Ne change pas l’aspect du bois.
  • Sèche par évaporation.
  • Elle dispose d’une légère odeur agréable.
  • Elle est compatible avec toutes les huiles.

Comment traiter le bois en utilisant une huile dure ?

L’application de l’huile de lin est simple :

Il faut d’abord préparer le bois à traiter : dégraissez le bois avec une brosse, de l’eau et du savon de Marseille, rincez abondamment à l’eau claire et laissez sécher plus de 48 heures. Une fois le bois sec, poncez-le.

Diluez ensuite l’huile de lin dans un solvant, il existe deux types de solvants. Préférez les solvants aux agrumes, à ceux à la térébenthine, car cette dernière est toxique et son odeur persiste malgré l’aération et dure dans le temps.

Dans un récipient, mélangez un bol d’huile avec un bol de solvant, en utilisant un pinceau

Petite astuce : l’huile de lin a tendance à foncer la couleur du bois, si vous ne souhaitez pas que cela arrive, ajoutez un peu de pigment blanc au mélange huile-solvant.

Appliquez le mélange en protégeant vos mains, laissez sécher une demie heure entre chaque couche. Pour le parquet il faut en moyenne 4 couches, pour des meubles, 2 ou 3 feront l’affaire.

Poncez chaque couche pour un meilleur rendu et à la fin du séchage final, poncez la dernière couche grâce à la ponceuse électrique.

Et oui, toujours plus :